Le prix bail commercial, au moment de son renouvellement, et en l’absence de motif de déplafonnement,  doit correspondre à la valeur locative.

Le prix du nouveau bail pourra être, selon une jurisprudence constante, inférieur au loyer en cours, voire même au loyer initial. Lire la suite